Le Meilleur des Compagnons

mars 8, 2020

 Temps de lecture estimé : 2 min

3 janvier 2020. Il est 6h40, mon réveil sonne depuis près d’une heure maintenant. Je me réveille le pas lourd, les yeux mi-clos, trainant des pieds. Je me dirige tout droit vers la salle de bain, appréhendant l’eau froide qui risque de décoller mes paupières.

Une fois mes ablutions faites, je rince ma cafetière italienne, et verse
une bonne dose de café bio. Je suis tellement pressée de sentir l’odeur de la caféine, la laisser se diffuser dans tout mon corps engourdi. C’est comme si cette odeur, au pouvoir enivrant, me donnait la force d’accomplir ma mission journalière : Réviser le Coran.

En attendant que l’eau monte, je saisis délicatement mon Mushaf, mon compagnon de tous les jours. Pour le protéger je lui fais porter depuis des années une couverture épaisse, et douce. Comme si je craignais qu’il prenne froid, ou qu’il fasse une mauvaise chute.

Ça fait tellement d’années qu’on se connait lui et moi. Je me souviens de l’Aïd de mes 7 ans ou je l’ai reçu des mains de ma mère. Je le savais c’était le Coran, le Livre sacré, rien que pour moi. Je l’ai lu un moment, puis je l’ai délaissé…quelques années quand même.

Pourtant lorsque je l’ai retrouvé après plusieurs années, poussiéreux sur une des étagères de la bibliothèque familiale, il ne m’en a pas voulu. Au contraire certains jours c’est comme s’il se révélait à moi, ou plutôt qu’il me révélait à moi-même.

Depuis nous ne nous quittons plus, bien que je sente qu’il vieillisse, ses pages jaunissent et les nombreuses annotations dont je l’ai criblé s’estompent peu à peu. Parfois j’ai peur qu’une page ne se déchire, c’est pourquoi j’ai pris l’habitude de ne plus le balloter d’un endroit à l’autre. Il est telle unepièce de musée dont il faut tourner posément chaque page.

Une fois mon café prêt et ma prière faite je débute alors mon rituel du matin. En ouvrant mon Mushaf, je découvre quelle sera la sourate du jour, je la caresse de la main, bien qu’une légère raideur me prenne à la nuque. C’est sourate, At-Tawbah, ces pages qui ont été si dures à apprendre et encore plus à réviser.  Il y a aussi cette thématique des hypocrites, qui crispe mon âme, redoutant à chaque fois de faire partie de ce groupe maléfique, promis aux pires des ténèbres. 

Avant de commencer, je prends une gorgée de café pour me donner du courage. Puis j’éloigne ma tasse de peur de l’accident. Ça m’est déjà arrivé une fois, une tasse de café qui tombe sur mon Mushaf, je ne me le suis jamais pardonné. Ce Coran si fragile dans sa forme,  si puissant dans son être. Je me suis promis que ça n’arriverait plus.

J’entame alors ma récitation, aujourd’hui j’ai décidé de fermer les yeux de me plonger dans chacun des mots, de visualiser cette page, les croix dans la marge celles qui  me rappelleront jusqu’à la fin de mes jours que si je ne révise pas elles reviendront. (To be continued)

2 Commentaires

  1. Sohayla

    Magnifique ma cha Allah…

    Réponse
    • Razika Slim

      Qu’Allah nous permette d’en faire notre compagnon toute notre vie.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos Objectifs

Vivre une vie autour du Coran, apaisée et sereine est le rêve de chacune. Quran Corner travaille depuis des années auprès d’élèves qui cherchent à intégrer le Coran dans leur vie. A nos côtés nombreuses d’entre elles ont pu gagner en autonomie, pour partager une routine quotidienne avec leur Moushaf. Désormais elles peuvent le lire n’ importe où, n’importe quand 📖.

Si vous aussi vous cherchez à renouer avec le Coran et éviter de vous faire aspirer par vos occupations rejoignez l’aventure Quran Corner. En groupe (🧕+🧕+🧕) ou individuellement (🧕) nous vous aiderons à atteindre votre objectif coranique💪.